À quel moment modifier un contrat d’assurance ?

Êtes-vous insatisfait des services ou des offres que vous propose votre assurance ? Si c’est le cas, vous pouvez passer à une modification de votre contrat. Vous pouvez à tout moment procéder à cette modification dans différents cas. D’ailleurs, cette option vous serait très bénéfique, car il vous permettra de revoir les clauses de votre contrat. Il vous suffit de lire cet article pour avoir une idée sur quelques cas qui pourrait vous conduire à une modification de votre contrat d’assurance.

Notification d’une demande par l’assuré

Au cours de la validité de son contrat, l’assuré peut aller maintenant demander une modification. Assez de raisons pourraient engendrer la prise de cette décision au niveau de l’assuré. Une annulation de garantie, un changement de franchise, la création de nouvelles garanties peuvent être la base d’une modification de contrat. À la fin de la lecture des clauses d’un contrat, si l’assuré a la sensation d’un manque de satisfaction, il peut prendre un rendez-vous ou envoyer une lettre pour notifier une modification. Après cela, l’assureur met en place une étude de faisabilité de la demande avant de lui envoyer une réponse dans le délai de dix jours. Si l’intéressée reçoit une réponse suite à sa demande, cela stipule que la modification a été acceptée. Dans le cas contraire, la demande de modification a été rejetée.

Notification d’une demande par l’assureur

Exactement comme les assurés, les assureurs ont également la possibilité de modifier un contrat. Ceci peut se passer quand l’assureur compte modifier le contrat en y apportant de nouveaux éléments. À cet effet, il peut envoyer un courrier à l’assuré dans le but d’obtenir son avis. Une fois informer, l’assurée peut accepter la modification comme il peut la refuser. Lorsque ce dernier n’approuve pas la décision, il envoie à l’assureur un courrier notifiant son désaccord. Dans le cas où il ne dirait rien, son silence sera considéré chez l’assureur comme un accord positif. Les cas de réductions de risque peuvent aussi être les causes de modification des contrats entre les assureurs et les assurés.