Que savoir sur la créance client ?

La créance constitue un actif pour une entreprise. Accumulée au fil du temps, elle peut induire votre entreprise en faillite. Que devez-vous savoir sur la créance client ? Cet article vous renseigne un peu plus.

Qu’est- ce que la créance client ?

La créance est une dette qu’un débiteur doit à son créancier. Pour en savoir plus, allez sur https://www.eloficash.com/creance-questions-reponses/. C’est une somme due par les clients d’une entreprise. Elle est située à l’actif du bilan dans un compte intitulé « clients et effets à recevoir ». Une créance devient créance lorsque le bien ou le service a été fourni au client, mais que la rémunération n’a pas été accordée ; lorsque la facture correspondante a été émise ou lorsque la contrepartie financière n’a pas été perçue par le fournisseur.

Quels impacts a-t-elle sur l’entreprise ?

La créance client constitue un manque à gagner pour l’entreprise. De ce fait, elle crée un creux dans la trésorerie de l’entreprise. Cependant, si les créances sont minimes, une entreprise dotée d’une bonne santé peut y faire face et combler les vides qu’elle pourrait créer. Par contre, si ces créances s’accumulent au fil du temps, elles pourraient porter un coup à l’entreprise qui pourrait faire faillite. Aussi, la créance client a un impact conséquent sur le fonds de roulement de l’entreprise. Cette situation pousse certaines entreprises à recourir au crédit bancaire en attendant le recouvrement de la créance.

Comment recouvrer vos créances clients ?

Pour qu’une créance soit recouvrable, vous devez atteindre la fin du délai de paiement fixé par l’entreprise. Dès lors, la loi vous autorise à recourir à des procédures judiciaires pour rentrer en possession de votre argent. Vous pouvez alors convoquer vos créanciers ou même les assigner en justice pour non-paiement de leurs créances.

Au final, la créance client constitue un actif pour toute entreprise. Cependant, si le recouvrement de cette créance n’est pas fait de façon efficace, la vie financière de l’entreprise pourrait disparaître, la conduisant ainsi à faire faillite.