Quel budget faut-il prévoir pour les procédures de chaque type de divorce ?

Lorsque les gens engagent une procédure de divorce, ils le font en général pour des raisons d’infidélité, d’abandon du domicile conjugal, de violences, de désaccords ou d’incompatibilité de caractère. Mais l’aspect du divorce que beaucoup de personnes ne considèrent pas, c’est le coût de la rupture du mariage. Il ne s’agit pas uniquement ici des honoraires des avocats, mais aussi d’autres frais annexes qui peuvent être très lourds. Il vous est présenté ici ce que coûte chaque type de divorce.

Le coût du divorce conflictuel

Un divorce est qualifié de conflictuel à partir du moment où la demande provient de l’un des conjoints sans le consentement de l’autre. On parle également de ce type de divorce dans les situations où les deux époux n’arrivent pas à s’entendre sur des points comme la garde des enfants ou le partage des biens. Ceci, même s’ils ont décidé de la rupture du mariage en commun accord. En se référant au site https://combiencacoute.net/, l’on se rend compte qu’il faut prévoir un budget minimum de 2000 euros. Toutefois, les charges liées à un divorce conflictuel peuvent monter jusqu’à une moyenne de 8000 euros environ.

Le coût du divorce à l’amiable

Pour ce type de divorce, il faut en moyenne prévoir des dépenses allant de 1000 euros à 4000 euros. C’est du moins la conclusion issue des diverses observations. En réalité, le divorce à l’amiable est celui qui requiert le moins de ressources financières puisqu’il ne dure pas et est moins fastidieux. Il résulte de la volonté commune des époux de se séparer sans intervention d’un quelconque contentieux. En d’autres termes, les conjoints décident ensemble de se séparer tout en prenant l’engagement de porter la responsabilité des conséquences d’après rupture du mariage.

Le coût du divorce pour faute

C’est la forme de divorce qui consomme le plus en termes de ressources financières. Elle nécessite en moyenne des sommes d'un budget compris entre 8000 euros et 10 000 euros. Le coût du divorce pour faute peut toutefois aller au-delà de cette fourchette lorsque l’un des époux doit verser à l’autre des dommages et intérêts. La procédure étant très longue, les honoraires de l’avocat aussi sont considérablement élevés.