Quels sont les types de visas pour la Russie ?

Qu’il s’agisse d’un voyage s’inscrivant dans un cadre d’affaires, du tourisme ou d’autres motifs, la condition sine qua non pour entrer en Russie est l’obtention d’un visa. Ce dernier est délivré en fonction des divers besoins et diverses raisons que sous-tend le projet du voyageur pour fouler le sol russe. Il peut s’agit des raisons professionnelles, personnelles, etc. Découvrez dans cet article ces types de visas pour savoir lequel choisir convenablement à votre motif de voyage.

Le visa tourisme : très populaire, il est le plus demandé

Parlant des différents visas pour se rendre en Russie, le premier qui vient en tête de l’affiche est bien entendu le visa tourisme. Naturellement, il s’avère le plus connu parmi tant d’autres, car très demandé et très utilisé par les amoureux du voyage. En effet, ce visa vous permet de séjourner sur le territoire russe pendant 16 jours et 15 nuits. Il peut également, parce qu’il est renouvelable, vous permettre de bénéficier jusqu’à 60 jours sans interruption pour rester en Russie. Le visa touristique est destiné aussi bien aux Français qu’aux étrangers de passage dans le but de les faire explorer la Fédération de Russie : notamment à travers la découverte du patrimoine et de la culture russe, la visite de salons culturels, sans oublier la possibilité de faire des excursions en pleine nature. Pour en savoir plus, visitez ici https://www.visa-russie.fr/.

Le visa affaires : il est destiné à des fins professionnelles

Si le motif de votre voyage, en tant que professionnel, est de mener des affaires en Russie, alors le visa adapté est celui affaires. Il vous permet de passer 16 jours et 15 nuits sur le sol russe, avec possibilité d’être renouvelé pour prolonger votre séjour sur place à 60 jours. En effet, l’administration russe donne son quitus aux voyageurs français et étrangers pour entrer en Russie et négocier entre clients, acheteurs et partenaires. En outre, le visa affaires peut être également délivré aux personnes qui prennent part à des séminaires professionnels, à l’instar des conférences.
Enfin, on retrouve le visa humanitaire ou de sport qui concerne les autres activités.